Rencontre avec l’Atelier Singulier

Il y a des rencontres comme ça qui égaille la journée, qui donne envie de se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat, qui inspire respect et admiration. Il s’agit de L’Atelier Singulier. L’Atelier Singulier a pour mission de promouvoir et de rendre accessible le travail des artisans en France en remettant au cœur de son modèle le fait-main, le local, et le « temps juste » de fabrication. On y trouve donc des objets beaux et utiles réalisés par des artisans aux savoir-faire reconnus autour des matières brutes de l’artisanat d’art. Il s’agit des matières comme le Bois,  le Cuir, la Terre, le Métal, le Verre, la Pierre, le Papier et le Textile. Ces artisans forment un collectif avec qui l’Atelier Singulier travaille. Les pièces proposées ont été choisis avec amour et réalisées avec passion, ce sont des petites séries limitées, et même des éditions exclusives

Du coup, l’Atelier Singulier propose sur son site online une collection permanente de pièces faites main disponible directement. A cette collection permanente s’ajoutent des Éditions Singulières, exclusives et en édition limitée, qui sont le fruit d’une co-création entre L’Atelier Singulier et son collectif. Le rendez-vous a lieu chaque mois. Elles sont disponibles à la pré-commande afin de répondre à la demande réelle sans stock ni déchet.

Et puis comme on aime lorsqu’il s’agit d’artisanat voir les produits, les toucher, se rendre compte en réel des produits proposés, vous pouvez aller aussi au showroom situé au  38 rue Sedaine, Paris 11ème. Pas loin du tout de Welcome Bio Bazar dont je vous parlais il y a quelques semaines.

Tous les mois, L’Atelier Singulier organise un évènement et vous fait découvrir en avant-première les Éditions Singulières du mois et les dernières nouveautés.

Qui est derrière le projet de l’Atelier Singulier?

Stéphanie et Margaux, rencontre entre intuition, innovation et créativité !

Stéphanie Bastard de Crisnay a travaillé plusieurs années dans le milieu du conseil en se spécialisant en stratégie et innovation. Lors de sa dernière étude, réalisée sur “l’avenir du luxe et les jeunes générations”, elle prend conscience du changement qui est en train d’opérer dans le mode de consommation, une consommation plus responsable, plus engagée, régie par de nouvelles valeurs de transparence, d’honnêteté et de retour aux sources. Un vrai besoin de connaitre l’histoire d’un produit, de payer le prix juste, révélateur de la qualité du produit et non plus du marketing qui lui est associé. 

Forte de ce constat, elle pose les premières pierres de L’Atelier Singulier et rencontre quelques mois plus tard sa future associée, Margaux Pecorari. 

Margaux a travaillé pendant trois ans pour la marque française de mocassins Bobbies en tant que directrice artistique. Elle y fait ses armes au sein d’une start up florissante et prend conscience de la nécessité de réinventer l’experience client, de révéler l’envers du décor aux consommateurs. Quand elle rencontre Stéphanie via une amie commune, le projet qu’elle lui présente résonne comme une évidence. Le duo est né !

Quelles ont été les étapes pour créer l’Atelier Singulier?

Ensemble elles débutent un tour de France des savoir-faire et partent à la rencontre de dizaines d’artisans afin de leur présenter le projet naissant de L’Atelier Singulier et comprennent rapidement que leur intuition est la bonne. D’ateliers en ateliers elles dénichent et s’émerveillent devant les personnalités audacieuses et les mains d’or qu’elles rencontrent et n’ont plus qu’une idée en tête, mettre le grand public dans la confidence.

Le grand public justement…Si les artisans sont conquis, qu’en est-il du public? Pour le savoir elles décident de lancer une campagne de financement participatif via la plateforme de crowdfunding Kisskissbankbank. Pour simplifier le concept au maximum elles proposent une pièce par matière et par artisan et créent ainsi la première collection de L’Atelier Singulier. Entre bougeoirs en verre, backgammon en cuir et suspension tissée à la main, chaque pièce semble séduire et la réponse du public ne se fait pas attendre puisqu’elles atteignent leur objectif de 10 000 euros en moins de 24h !

Pourquoi ce nom?

Nous voulions avoir un nom de lieu qui puisse rassembler notre collectif d’artisans et qui soit empreint de savoir faire d’où le terme L’atelier qui s’est naturellement imposé, et le terme singulier pour refléter le caractère unique et si singulier du fait-main !

Quelles sont vos envies pour 2017 ?

2017, année du fait-main ! Nos envies sont claires, nous souhaitons devenir les “révélateurs de savoir-faire”, la référence dans le milieu du fait-main. Nous souhaitons que nos clients continuent de nous faire confiance en matière de sélection et de qualité, que notre communauté s’agrandisse et que notre projet touche de plus en plus de personnes, que les mains de nos artisans adorés continuent de se gorger d’or et que de nouveaux savoir-faire rejoignent notre collectif. En 2017, nous sommes gourmandes et la liste de nos envies n’en finit pas de s’allonger, au rythme de nos rencontres et nos coups de coeur !

2017, année de l’audace ! De l’audace il en faudra pour transmettre la passion qui nous anime et nous donne envie de pousser les portes d’ateliers inconnus. Il en faudra pour convaincre et prouver, que plus que jamais, le fait-main, le slow made et l’empreinte du geste sont gages de singularité et de produits d’exception !

Aurélie

Aurélie, 30 ans, passionnée de déco, de jolies choses, d’art, de voyages …

YOU MIGHT ALSO LIKE

1 Comment

  1. Répondre

    Noix de Déco

    30 janvier 2017

    C’est magnifique !!

LEAVE A COMMENT